berangere: (Default)
  C'est l'été ! Bon, d'accord, pour le moment, c'est tsuyu, mais dans quelques semaines on verra courir partout des enfants avec autour du cou leur cage à insectes grouillante de crissements qui donnent une envie irrémédiable de se gratter... Déjà, rien que d'écrire cet article ça me gratte de partout...

  Brefle, voici un article de circonstance sur la découverte d'un Nokogiri Kuwagata (Prosopocoilus inclinatus) entier sur un site du Jōmon Final (800 - 500 BCE).
  Le site de Akitsu (秋津遺跡, ville de Gose, préfecture de Nara) est surtout célèbre pour son occupation de la période des kofuns car on y a retrouvé des palissades en bois très bien conservées. Ce site a donc également une occupation jōmon, et les mêmes conditions qui ont permis la conservation des palissades kofuns ont fait qu'on a pu retrouver, au pied d'un chêne du Japon (Quercus acuta) au bord d'une rivière*, un coléoptère parfaitement conservé. Il s'agit de la première fois que l'on retrouve un insecte de ce type conservé dans son intégralité pour la civilisation Jōmon : les découvertes d'insectes plus petits sont plus fréquentes.

  L'insecte mesure 63,5 mm de long (dont 22,5 cm pour la mandibule : il s'agit d'un mâle) et ne présente pas de différence avec les insectes actuels.
  Il est exposé jusqu'au 12 juin au musée attaché au Kashikoken (橿原考古学研究所, Laboratoire de Recherches Archéologiques de Kashihara, qui doit être le laboratoire le plus actif du Japon OU le seul qui investit dans un service de presse, vu qu'il est cité dans 50% des articles de ce site, ou presque).



ça gratte ?
Une autre photo et une source )

* entendons-nous bien : le chêne et la rivière étaient là au Jōmon, pas actuellement.

berangere: (rizière)
   C'est l'article "biiiii" du mois...
   En analysant par tomodensitométrie une céramique du site de Sanbonmatsu (三本松遺跡, ville de Nishinoomote, île de Tanegashima, préfecture de Kagoshima), on retrouvé les traces de 7 charançons (コクゾウムシ), espèce parasite des poacées.
   Le site est daté de 10.300 BCE, au Jōmon Initial : ces charançons sont 6.000 ans plus vieux que tous ceux découverts jusqu'alors, ce qui en fait 「les plus vieux charançons du monde」 (yeah ?).
  Obata Hiroki, de l'Université de Kumamoto, nous explique que comme il n'y avait pas d'agriculture du riz à cette époque, les charançons parasitaient probablement les récoltes de glands et de châtaignes.

  La découverte est publiée sur PLoS ONE aujourd'hui.

  Source )







  Et un article "biiii" ne serait pas un article "biiii" sans une photo couleur :



Bon appétit !
 





Profile

berangere: (Default)
bérangère

Custom Text

Syndicate

RSS Atom

February 2016

S M T W T F S
 123456
78910111213
1415 1617181920
21222324252627
2829     

Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags