berangere: (dash)
  Car je suis sûre que le monde entier attend avec impatience de connaître les conclusions de ces recherches.

  Rappelons donc qu'hier, 16 archéologues ont été autorisés à marcher sur une digue autour de la tombe attribuée à l'empereur Ōjin, Kondagōbyōyama kofun.



  Yamada Kunikazu, directeur de l'Association Archéologique Japonaise nous fait part de ses observations :

「Il y a des tessons de haniwas de-ci de-là」
「Il est extrêmement rare que la digue soit en si bon état sur un kofun comme celui-ci」 (ce à quoi j'aimerais répondre "comment le sais-tu, on n'a pas encore eu le droit de marcher sur la digue des autres ?")

Voilà.
Oui bah forcément, à marcher trois heures sur une digue, on révolutionne pas non plus la vision établie de la période kofun !

  Il semblerait que les haniwas soient disposées en rang linéaire, en deux endroits différents sur la digue.

  Monsieur Yamada a également déclaré :
「Pour comprendre l'histoire antique, il est nécessaire d'étudier les grands kofuns. Même en ne faisant que marcher, nous avons pu obtenir de nombreuses informations*.J'ai de nouveau ressenti la grandeur du kofun. La prochaine fois, je veux pouvoir entrer sur le tumulus.」

  C'est beau l'espoir.

* comme : "il y a des haniwas sur les kofuns"

berangere: (Default)
  Rappelez-vous je râlais il y a quelques mois car on laissait impunément des gens pêcher dans les fossés des tombes impériales alors que toute intrusion d'une personne en première année d'archéologie à moins d'un kilomètre de l'une d'elle entrainait syncopes et cérémonies de purification à l'encens avec sacrifices de vierges blondes.

  Quelqu'un à l'Agence Impériale lis ce journal, je ne vois pas d'autre explication...

  L'Agence Impériale a décidé d'autoriser une session de recherches sur Kondagobyōyama kofun !

  Il s'agit de la tombe supposée... de la tombe attribuée à l'empereur Ōjin (201 - 310 selon les dates de règne traditionnelles, mais le kofun date du Vè siècle, la lignée impériale, c'est toujours joyeux dans les chronologies), située à Habikino (Ōsaka-fu). C'est le deuxième plus grand zenpōkōenfun du Japon après celui de Nintoku dont nous parlions dans l'article précédent.

  En 2007, l'Agence Impériale avait décidé qu'il était hypothétiquement possible d'elle autorisât les recherches sur les kofun impériaux "jusqu'au premier degré (la première "marche") du tumulus". Bien entendu, cela ne s'est encore jamais produit... Mais c'est gentil d'avoir dit que c'était hypothétiquement possible.

  J'ai gardé le meilleur pour la fin, les termes précis détaillant les recherches autorisées : 16 personnes, de 16 organisations archéologiques différentes (dont des organisations non-gouvernementales, fait très rare) vont être autorisées, pendant trois (3) heures, à accéder à la digue situé entre les deux fossés qui entourent le kofun et à y marcher ! Il est interdit de creuser ou de ramasser quoi que ce soit qu'on pourrait y trouver en surface. On a le droit de regarder le mobilier qui affleurerait et d'arpenter la digue de 50 mètres de large et 2,2 kilomètres de long dans tous les sens pour confirmer la forme exacte du kofun.

  Merci, Agence Impériale !

(Je précise que c'est sérieux, ce n'est pas mon cynisme qui fait de l'humour :

調査時間は3時間。発掘や遺物の持ち帰りは禁じられ、徒歩で1周約2・2キロの内堤を回り、形状や遺物を目で確認する程度にとどまる見通しだ。

"Temps pour les recherches 3 heures. Creuser ou ramasser du mobilier est interdit, c'est une inspection visuelle limitée à confirmer par l'observation la forme et le mobilier, en parcourant à pied la digue interne qui fait 2,2 kilomètres de long")

(Je m'en fiche, pour les périodes que j'étudie, on a le droit de déterrer les morts comme on en a envie)



Une source parmi toutes celles qui relayent la nouvelle exceptionnelle )


berangere: (anthropo fun)
  L'Agence de la Famille Impériale a déposé une plainte auprès de la police d'Osaka, pour vandalisme sur la tombe de l'Empereur Nintoku.

  Nan mais où va le monde, si même les japonais commencent à se comporter comme ça... Voilà qu'ils saccagent le plus célèbre vestige archéologique de leur pays.
  Car oui, contrairement à ce que semblent penser les néolithiciens anglophones monomaniaques de Sannai Maruyama, le plus célèbre vestige archéologique du Japon, c'est bien cette tombe.

  Mais si, Nintoku, 257 - 399, empereur de 313 à 399 (oui ça lui fait 142 ans et alors ? Noé en a bien eu 950. Et puis c'est un mythe les espérances de vie à la naissance ridicules qu'on annonce toujours pour les populations antiques*).
  D'accord, moi non plus ça ne me disait pas grand chose : tous ces trucs qui se passent (qui se sont probablement passés. peut-être. y'a bien un fond de vérité là dedans, allez...) une fois que les gens ont inventé l'État, ça me dépasse un peu, mais quand on précise "plus grand zenpōkōenfun du monde", tout de suite...


De son petit nom Daisenryō kofun. Impossible de trouver un guide historique du Japon qui ne contienne pas cette photo.

La suite, c'est un peu long... )

La source : Sankei Shinbun (a change) )




* véridique

Profile

berangere: (Default)
bérangère

Custom Text

Syndicate

RSS Atom

February 2016

S M T W T F S
 123456
78910111213
1415 1617181920
21222324252627
2829     

Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags