berangere: (anthropo fun)
[personal profile] berangere
  Je voulais juste faire une brève sur le fait que le terrain autour de l'amas coquillier de Hazawa a été classé Site Historique Préfectoral, et ça a fini en article complet sur le site...

  L'amas coquillier de Hazawa (préfecture de Gifu, ville de Kaizu, quartier de Nanno) est un site d'habitat occupé de la fin du Jōmon Moyen jusqu'au Jōmon Final, mais ce sont les occupations du Jōmon Récent et Final qui ont fourni le plus de mobilier.
  Le site est exceptionnel car on connaît actuellement seulement deux amas coquilliers dans la préfecture de Gifu : celui-ci et celui de Niwada, situé à deux kilomètres au nord en remontant la rivière Ibi.

  Le site a été découvert en 1910 et le centre de l'amas coquillier (39 m²) a été déclaré Site Historique Préfectoral en 1957. L'ancienne municipalité de Nanno* a acheté les terrains qui se situent autour de l'amas coquillier et a mené des campagnes de fouilles en 1996 et 1997 pour confirmer l'étendue du site (environ 500 m²). L'année dernière, un espace de 3832 m² a été classé Site Historique Municipal. C'est ce terrain qui a accédé au titre de Site Historique Préfectoral cette semaine.


 
Toutes les illustrations ont été grossièrement photoshopées depuis les photos disponibles sur ce site.

  Tout d'abord, une carte pour situer :
(en traits noirs, la côte actuelle)


Tout de suite, on situe mieux ? Allez, une autre pour la route.



  L'occupation de Niwada est datée du Jōmon Moyen (3500 BCE) et l'amas coquillier est composé de coquillages marins (huîtres magaki, Crassostrea gigas), ce qui permet d'avoir une idée de la progression de la transgression marine jōmon : au Jōmon Moyen, l'océan arrivait jusqu'à l'amas coquillier de Niwada.
  Le site de Hazawa est occupé dès la fin du Jōmon Moyen, mais la plupart des coquillages ont été accumulés pendant le Jōmon Final, qui est une période de régression marine. Il s'agit de coquillages d'estuaires : dix espèces en tout, mais 99% de palourdes yamato shijimi (Corbicula japonica), confirmant la régression marine.
  Les os de poissons retrouvés confirment aussi la proximité d'eau douce et d'eau salée : le bar japonais (Lateolabrax japonicus) qui vit près des côtes ou dans les rivières, la dorade japonaise (Pagrus major) qui revient près des côtes au printemps et en été pour frayer, le fugu (Tetraodontidae) qui peut être matin ou d'eau douce selon les espèces, l'anguille japonaise (Anguilla japonica), qui migre de la même manière que la nôtre entre les deux milieux, la carpe (Cyprinus carpio), qui vit uniquement en eaux douce, et la sardine japonaise (Sardinops melanosticus) qui se trouve indifféremment près des côtes ou en pleine mer.

  L'amas coquillier a aussi livré des restes de mammifères, essentiellement des cerfs et de sangliers (comme d'habitude).

  Le mobilier lithique était abondant et varié, comme on peut le voir sur l'illustration suivante. Il confirme les activités de chasse et de pêche déjà évoquées précédemment.


Petit extrait de mobilier lithique


Jolie hache polie


  Comme c'est un amas coquillier, un milieu non-acide, le mobilier en matières dures animales a été conservé. Il comporte de nombreuses pointes de flèches en os, des boucles d'oreilles en défenses de sanglier, des bracelets en coquillages, des perles en dents de chiens viverrins (tanukis) et d'ours.


Mobilier en matières dures animales


Une aiguille


Armatures de flèches (l'échelle n'est pas la même)


La vaisselle

  Nous avons également dix sépultures d'adultes et trois sépultures d'immatures (trois tombes en jarres).
  Les vaisselles utilisées pour les tombes en jarres datent de la deuxième moitié du Jōmon Moyen (céramique Kasori E II) pour une sépulture et de la deuxième moitié du Jōmon Final pour les deux autres (céramiques Gokanmori et Mamizuka). Il s'agit de structures funéraires dites "awase guchi kamekan" (tombes en jarres à bouches jointes) où deux jarres sont emboitées l'une dans l'autre pour former un cercueil. La plupart des vaisselles comportent un trou à la base ou sur le côté.

  Les sépultures d'adultes sont des tombes en pleine terre. La plupart sont en décubitus (allongés sur le dos), ce qui est rare pendant la civilisation Jōmon, où la plupart des défunts sont enterrés avec les membres inférieurs repliés. Tous les corps présentent des traces d'ablations dentaires (ce qui, en revanche, est commun pendant la civilisation Jōmon). La plupart des corps sont enterrés avec la tête vers le nord-ouest. Le fait que cela corresponde également grossièrement à la pente du terrain met en doute qu'il s'agisse clairement d'une pratique funéraire de nature rituelle.

Quelques tombes


Orientation des axes des corps

  On a également trouvé des tombes de chiens.


Sépulture canine

Le mainichi :

 県教育委員会は7日、海津市南濃町羽沢にある約3000年前の縄文時代後期の遺跡「羽沢貝塚」の周辺を県史跡に追加指定したと発表した。指定面積を39平方メートルから3832平方メートルに拡大した。
 羽沢貝塚は県内に2カ所確認されている貝塚遺跡の一つで、1910年代に発見され、1957年に中心部分が指定されていた。旧南濃町が周辺の土地を買い 上げ、96、97年に行った調査で、淡水産の「ヤマトシジミ」などの貝類のほか、ほ乳類や魚類の骨、装身具、縄文土器、成人が埋葬された土坑墓も確認され た。
 県内のもう一つの貝塚遺跡は、揖斐川支流の津屋川を羽沢貝塚から北へ約2キロさかのぼった同市南濃町の「庭田貝塚」。約5500年前(縄文中期)の遺跡 とみられ、羽沢貝塚とは異なり、海水産の「マガキ」を主とする。同教委によると、両遺跡の比較研究により、縄文海進とよばれる海岸線の前進・後退が実証で きるという。【山盛均】



* La municipalité de Nanno a disparu en 2005 au cours d'un de ces remaniements administratifs dont le Japon raffole. Plusieurs municipalités adjacentes ont été regroupées pour former la ville de Kaizu.

Profile

berangere: (Default)
bérangère

Custom Text

February 2016

S M T W T F S
 123456
78910111213
1415 1617181920
21222324252627
2829     

Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags